Puis le vent a soufflé sur le Guide alimentaire et le message a changé radicalement. En fait, en moins de 20 ans la situation s’est complètement inversée à propos du centre de l’assiette, pour lequel on suggère aujourd’hui une composition de 50 % de légumes, 25 % d’aliments protéinés (viande, œuf, légumineuse…) et 25 % d’aliments à grains entiers (pain, pâtes, riz, céréales…). 

Sont apparus Les Botanistes, un peu comme si le Guide alimentaire canadien avait pris forme dans un restaurant, prônant une assiette garnie essentiellement de légumes, le plus souvent possible locaux, qui seront, ou non, accompagnés d’une protéine, au bon vouloir du client. 

Derrière Les Botanistes se trouvent trois férus d’une savoureuse, bonne et belle cuisine, Jean-Luc Boulay (Le St-Amour), Arnaud Marchand (Chez Boulay bistro boréal) et Pierre Joubaud (anciennement au Toqué!) dont la réputation n’est plus à faire, accompagnés et soutenus par le propriétaire des Floralies Jouvence, Paul Daoust, qui rêvait d’avoir un tel restaurant dans son centre de jardin. Mission accomplie et rêve réalisé, le restaurant Les Botanistes a ouvert ses portes fin mai, à Sainte-Foy.

Murs végétaux, cuisine centrale et ouverte au regard des clients, équipement varié afin de cuisiner, travailler et préparer de toutes les façons possibles les légumes, les modes de cuisson que l’on retrouve partout dans le monde allant du four à pizza au sous-vide, du tempura au braisé en passant par le déshydraté, tout est présent afin de sublimer le produit et satisfaire le client qui, aujourd’hui, cherche à mettre le plus de légumes, si possible locaux, au centre de son assiette. Au menu en cette période de l’année on trouve entre autres, des asperges, poireaux, endives, topinambour et champignons. 

Les Botanistes, 2020, avenue Jules-Verne, Cap-Rouge. 

Partager cet article

Retour à la rubrique Actualités